Les Arquebusiers du Cambrésis


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
La nouvelle saison sportive vient de commencer, toutes les personnes qu'ils veulent s'inscrire, il est toujours possible de faire des tirs d'essais avant votre inscription, venez nous voir. Bonne Journée et Bon surf sur notre forum!!!

Si vous nous cherchez, nos installations se trouvent à "La Base de Loisirs de la Citadelle à Cambrai" et les Horaires d'ouvertures sont : le "Mercredi et le samedi de 14h00 à 16h00" et le "Dimanche de 09h00 à 11h00"


Partagez | 
 

 Le PISTOLET SEMI-AUTOMATIQUE Part 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fbouba
Tireur expert
Tireur expert
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 51
Localisation : carnieres

MessageSujet: Le PISTOLET SEMI-AUTOMATIQUE Part 1   Lun 02 Sep 2013, 20:15

Le pistolet semi-automatique

Selon les militaires, est considérée comme arme automatique toute arme à feu qui peut tirer rapidement
plusieurs projectiles l'un après l'autre à chaque pression de la détente, ou toute arme assemblée ou
conçue et fabriquée de façon à pouvoir le faire. De son côté, est considérée comme arme semi-automatique
toute arme à feu à répétition qui nécessite une pression distincte de la détente pour chaque coup tiré et
qui utilise l'énergie de la décharge pour accomplir une partie du cycle de fonctionnement, les mécanismes
semi-automatiques sont parfois appelés mécanismes à rechargement automatique.
Dans l'absolu, une arme semi-automatique peut être bien plus dangereuse qu'une arme automatique,
surtout en tenant compte du tireur ou du progrès technique. Cette différenciation est reprise par
diverses législations, telle la législation criminelle canadienne.

Maintenant, selon la directive n. 91/477/CEE du 18 juin1991 (ann. I, pt. IV), les définitions sont différentes.
Ainsi, est considérée comme arme automatique toute arme à feu qui, après chaque coup tiré, se recharge
automatiquement et qui peut, par une seule pression sur la détente, lâcher une rafale de plusieurs coups.
Par contre, est considérée comme arme semi-automatique toute arme à feu qui, après chaque coup tiré,
se recharge automatiquement et qui ne peut, par une seule pression sur la détente, lâcher plus d'un seul coup.

Les Précurseurs

Au fonctionnement plus rapide et d'une capacité plus grande que le revolver .
La découverte du fulmicoton puis de la poudre sans fumée va permettre aux
plus inventifs de réaliser des armes à chargement automatique utilisant une
partie de l'énergie du coup de feu précédent pour réarmer le mécanisme et
recharger l'arme , sans intervention du tireur .
Divers dispositifs seront employés pour assurer leur fonctionnement :
- culasse non calée
-culasse à ouverture retardée
-emprunt des gaz
-court recul du canon
-long recul du canon
-avance du canon etc ...

PLESSNER (1872) , LUCE (1874 ) , PALSON (1886 )Leurs études constituent une étapes importantes
                         du développement des premiers pistolets à rechargement automatique.
                         Les grandes nouveautés , de nombreux modéles sont expérimentés et mis en production
                         de 1892 au début du XX siécle .

CLAIR Une arme d'essai d'origine française, développée dés 1888 , elle fonctionne par emprunte des gaz,
                           mais son organisation générale et l'utilisation d'une cartouche à bourrelet (revolver modéle1892 )
                           ce modéle ne survit pas aux premiers essais .

SCHÖNBERGE - LAUMANN Il modifie en 1892 le pistolet à répétition manuelle de LAUMANN et le transforme
                            en pistolet à répétition automatique . il fonctionne avec une culasse non calée et son
                            magasin est positionné devant le pontet .

KARL SALVATOR-GEORG VON DORMUS (1894) Il tirait une cartouche de 8 mm,son mécanisme était armé
                             au moyen d'un levier coulissant au-dessus du canon .


ANDREA SCHWARZLOSE (1892) Ce modéle avait la particularité de posséder un magasin placé sous le canon,
                              où les cartouches étaient disposées verticalement .
                              Il fonctionne par court recul du canon, avec une culasse mobile verrouillée par 4 tenons
                              disposés en tête .(il a eu une diffusion trés limitée).


BERGMANN (1893) La firme allemande a produit plusieurs modéles dont le Pistolet BERGMANN N°3 du chercheur
                               LOUIS SCHMEISSER ,sa forme est complexe et le mécanisme est d'une grande ingéniosité :une
                               culasse non calée et le magasin reçoit 5 cartouches de calibre 6.5mm est logé devant le pontet.
                               Pistolet BERGMANN , breveté en Allemagne en 1897 est une évolution , sa cartouche est plus
                                puissante calibre 7.8mm . Elle nécessite une culasse calée au moment du tir, puis déverrouillée
                               aprés court recul du canon . La culasse comporte désormais un extracteur .
                               Le modéle 1903 : connait une évolution en 1901 sous la forme d'un verrou de culasse ascendant
                               manœuvré par court recul du canon.il est plus résistant et permet l'utilisation de  calibre 9mm.
                               la version militaire est appelée : BERGMANN MARS et ceux destinés au secteur commercial :
                               BERGMANN SIMPLEX.
                               BERGMANN BAYARD a été reprise par V.C.SCHILLING , l'inventeur se tourne vers la Belgique
                               afin d'honorer une commande de l'Espagne , ils modifient et améliorent le modéle, adopté
                               aussi par le Danemark. Ce Pistolet BERGMANN-BAYARD fonctionne par court recul du canon
                               et son chargeur est placé devant le pontet .


HUGO BORCHARDT Armurier allemand , il entre chez LUDWIG LOEWE & Cie à BERLIN en 1893 fabrication d'un pistolet
                                semi-automatique, l'arme est volumineuse et de forme tourmentée, elle fonctionne par court recul
                                du canon , elle possède un mécanisme avec une culasse mobile constituée de 3 éléments,
                                inspirée de la mitrailleuse MAXIM . Le systéme d'alimentation est un boitier chargeur introduit
                                dans la poignée , invention de JAMES PARIS LEE,perfectionnée par BORCHARDT.
                                Cette arme a été déplorée par les commissions militaires Européennes .

HIRAM S.MAXIM  Inventeur américain connu pour ces mitrailleuses , il a développé des pistolets en collaboration
                             avec l'inventeur LOUIS SILVERMANN, il est breveté en 1896, l'arme est élégante avec une silhouette
                             d'avant-garde qui fonctionne avec une culasse non calée, son chargeur est dans la poignée .

MANNLICHER  (1894 ) Il fonctionne par avance du canon,suiteà la friction du projectile dans l'âme du tube, mais le
                                   le mécanisme demise à feu doit être réarmé manuellement à chaque coup ! quelques exemplaires
                                   ont vu le jour par DREYSE à Sommerda en Allemagne ainsi qu'à Berne en Suisse . Un autre modéle
                                   verra le jour à Steyr en Autriche , il est issu d'une arme à répétition à culasse non calée. Le
                                   magasin est devant le pontet .En 1903 un modéle similaire tirant une cartouche plus puissante
                                   fonctionne par court recul du canon . Entre-temps un autre modéle sera breveté en 1898 puis
                                   développé en 1900 , la silhouette est trés fine , les cartouches sont disposées dans la poignée.
                                   La culasse est non calée mais dont l'ouverture est freinée par friction avec le chien. A cet effet
                                   ,le ressort récupérateur est placé horizontalement sous le canon à la partie antérieure de la
                                    carcasse. Modifié en 1901 avec un dispositif de rebondissement renforcé , en 1905 la poignée
                                   est redessinée .


Infos magazines et la toile

_________________
Citoyen Fbouba
Je suis civilisé,j'aime les armes,le tir et j'assume .
Et , on dit un trou de balle, pas un trou d'ogive !.
Ne permets donc pas aux évènements de ta vie quotidienne de t'enchaîner mais ne te soustrais pas à eux.

Album Wink
Revenir en haut Aller en bas
 
Le PISTOLET SEMI-AUTOMATIQUE Part 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SEMI AUTOMATIQUE
» le seul fuisl semi automatique basculant
» Graisseur de chaîne semi-automatique
» [Recherche]Bons plans poste à souder semi-automatique Mig/Mag
» Juke Box semi automatique 1950's & 1960's

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Arquebusiers du Cambrésis :: Espace tireur :: Accessoires et matériels-
Sauter vers: